OPTIWIM: Optimalisation metrologique des stations de pesage dans le cadre due controle sanction automatique (CSA)

SPW Mobilité et Infrastructures

Technology

Description du projet

La surcharge dans le monde du transport routier pose un triple problème aux autorités:

  • Lourd impact sur les chaussées nécessitant des réparations prématurées;
  • Sécurité routière : distances de freinage allongées, dégâts amplifiés;
  • Concurrence déloyale entre transporteurs.

Sur ce constat, la Région Wallonne en partenariat avec la société Sterela a investi en recherche et développement afin d’amener un instrument de pesage routier à un niveau technique auquel il répond aux critères d’approbation de modèles métrologiques, ouvrant ainsi la possibilité d’un Contrôle Sanction Automatisé (CSA) surcharge sur ses routes sans interception des véhicules.

L’enjeu, peser des véhicules dans le trafic à haute vitesse (entre 70 et 140 km/h), est grand. En effet, un tel défi est abordé depuis plus de 30 ans par différentes unités de recherche mais les précisions nécessaires n’avaient jamais été atteintes.

Sur une station pilote située à Louvain-la-Neuve, en première mondiale, les exigences métrologiques (erreur relative inférieure à 5% avec un niveau de confiance supérieur à 99,8%) sont rencontrées!

Ces excellents résultats sont à la confluence de diverses réussites:

  • Une réfection en profondeur de la chaussée avec des exigences génie civile particulièrement élevées répondant aux critères COST 323;
  • Un savoir-faire de qualité pour la pose des capteurs piézo-électriques;
  • Des innovations algorithmiques de haute précisions (traitement du signal, deep learning et méthodes statistique).

La station est constituée principalement d’équipements informatiques qui récupèrent d’une part les signaux des capteurs de la chaussée et des photos de situation des caméras ANPR d’autre part. Elle traite les données et calcule alors les poids associés aux signaux. Lorsqu’il y a une infraction surcharge identifiée, elle transmet le dossier d’infraction vers le centre régional de traitement (CRT) pour validation et envoi au contrevenant.

Performances informatiques

Sur base d'un signal électrique (de quelques millisecondes) envoyé par des capteurs piézoélectriques insérés dans la chaussée, le poids de véhicules (tels que des camions de plus de 44 tonnes) en mouvement (entre 70 et 130 km/h) est reconstruit avec une précision de l'ordre de 5%.  Une telle prouesse est possible grâce à la combinaison des techniques de "deep-learning", de méthodes statistiques avancées (PCA, processus gaussiens) et du traitement du signal.

L’originalité du projet

Les précisions de mesure de poids total et de poids à l'essieu atteintes sont de l'ordre de 5% avec un niveau de confiance supérieur à 99.8% constituent une première mondiale. Ceci permet d'effectuer un pesage légal sans interception de véhicules, la détermination des surcharges et la verbalisation automatique (CSA).  Le système distingue les différents types de véhicules d'après la classification EURO13 et assure la reconnaissance automatique des plaques d'immatriculation (caméras ANPR)

Faisabilité et rentabilité de la solution

Une station pilote est en cours d'approbation et le déploiement du modèle est programmé et vise la mise en place d'un réseau d'une douzaine de stations. Le déploiement du CSA à grande échelle est prévu.  Ceci impliquera une très nette augmentation du taux de contrôle de véhicules en surcharge (plusieurs centaines par heure).  L'impact du CSA surcharge portera sur la lutte contre la concurrence déloyale, l'augmentation de la sécurité routière et la diminution de la dégradation de l'infrastructure.  Le coût du système sera très largement rentabilisé par les rentrées générées par la verbalisation.

Share This
Scroll to Top